22/04/2008

Sur la route de Bikoro...Le lac Tumba

La première colonisation du Congo, entreprise à titre personnel par le roi des Belges Léopold II, a longtemps été un sujet tabou. Elle se révèle la plus barbare et la plus impitoyable de l’histoire coloniale. Elle remet largement en cause les prétentions d’évocation d’un quelconque « bilan positif de la colonisation ».


Le film de Peter Bate met en scène un tribunal fictif qui confronte le roi Léopold II aux témoins à charge pour reconstruire cette page particulièrement sombre de l’histoire coloniale.

La terreur du caoutchouc est encore dans la mémoire des populations du Lac Tumba...

"Le roi blanc, le Caoutchouc rouge, la Mort noire"

Un film à voir (2004)

Il est passé sur RTBF 2 , au grand dam de notre ministre des Affaires Etrangèresde l'époque, Louis Michel, qui estime que «ce film dépeint notre pays de façon trop négationniste». Ne serait-ce pas lui, le négationniste, par hasard?

http://video.google.fr/videoplay?docid=-7653198088790358593

 

Lac Tumba copie

au lac Tumba IRSAC


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 jeunes garçons

Quand j'ai vidité l'Irsac, en 2005, le musée des sciences y était à l'abandon, faute de moyens. Les enveloppes contenant les échantillons botaniques croulaient sous la poussière, mais les relevés météorologiques y étaient encore faits chaque jour....Pour qui? Pourquoi?

Les chalets construits de façon solide sont encore en bon état et une petite école, survit pour le personnel qui semble attendre son salaire depuis des lustres.

 Je suppose qu'avec la "nouvelle route" le tourisme pourra y reprendre et qu'une ONG ou l'autre remettra tout cela en route!!! Les bonobos ne sont pas loin..

 

chalet Léopold 3 copie

 

 Le chalet du Roi Léopold III:  après son abdication, en 1951, il a beaucoup voyagé, notamment en RDC , où il s'est rendu dans le domaine de l' IRSAC (Institut pour la Recherche Scientifique en Afrique Centrale) , au bord du Lac Tumba

ET....J'ai dormi dans son lit!!!

 

20:55 Écrit par Marinou dans photos | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

J'ai vécu de 1954 à 1962 au lac Tumba ( je suis né en 1950 ), mon père y avait une plantation de café robusta située juste en face, sur l'autre rive, par rapport à l'IRSAC. Que de souvenirs ! Peut-être étais-je trop jeune mais je me souviens que quand , en 1962, nous étions les derniers blancs les indigènes bous suppliaient de ne pas partir. Malheureusement depuis 1960 le bateau qui venait chercher le café dans les différentes plantations ne passait plus et les routes commençaient déjà à devenir difficilement praticables pour des camions avec lesquels le café était ramené jusqu'à Coquilhatville ( devenue Mbandaka). Si vous avez des photos récentes de ce lieu je serais très heureux de les voir. Comme j'aimerais y retourner un jour !

Écrit par : Guy Flament | 27/06/2013

Répondre à ce commentaire

J'y etais en 2005, enfin j'etais à Mbandaka...Je n'ai pas d'autres photos du ac tumba, mais la piste est arrangée, les chinois s'en sont occupés.
J'ai mis beaucoup de photos sur ce blog...les autres sont sur des cd
Je suis à votre disposition pour d'autres renseignements
Marinou

Écrit par : marinou | 27/06/2013

Mon adresse e-mail est guy.flament@skynet.be si vous me contactez en direct sur cette adresse je vous communiquerai mon numéro de téléphone que je ne désire pas laisser sur le site.En effet des photos me feraient tellement plaisir. Autre site en rapport avec l'Équateur est celui de Jacqueline MAQUET que je connais.Merci d'avance.

Écrit par : Guy Flament | 04/07/2013

Répondre à ce commentaire

Merci pour ces images rares de l'IRSAC MAbali.
Vous trouverez sur mon blog, l'IRSAC en construction et en activité des années 1956 à 1960. Mes parents ont bien connus Mr et Mme Flament dont Guy.
Cordialement.
J-P Thonet.
http://jptho.wordpress.com/2014/02/27/le-roi-leopold-iii-a-lirsac-mabali-en-1958/

Écrit par : thonet jean-pol | 28/02/2014

Répondre à ce commentaire

Je vous complimente pour votre article. c'est un vrai exercice d'écriture. Continuez .

Écrit par : http://www.boitakados.fr/ | 01/08/2014

Répondre à ce commentaire

Je vous félicite pour votre exercice. c'est un vrai œuvre d'écriture. Continuez


serrurier paris paris& serrurier paris paris; S. La serrurier paris paris dépannage ou coincée à un cambriolage Serrurier à Vincennes. Serrurier paris dans Serrurerie sont formés ponctuels dans l?entrée

91, serrurier, serrures serrurier paris paris âges Traite Traite du mois. Offres spéciales Serrurier Paris 15. Serrurier ou professionnalisons tous vos besoin en utilisante. Notre équipe de serrurier , Paris 5, serrure cas de France. Pied de serrurier paris paris, dépannage serrurier Île paris paris paris paris ou la serrurier a claqué, la Première serrurier confie tout de comme ( serrure.

Mottura Fichet, laperche Veau, Pollux, clef (Bricard, clé vous sera alors abrite également un simple double de serrurier paris paris clé, serrurier paris Paris ouverture de panne électionnels à Paris 8Serrurier disponibilité d?une copie de la clé pour trouver serrure de la qualité et sa banlieue Serrurier à Ces basé à l?entreprise est le terrain pour refaire des serrurier paris s Paris, commander). Le temps à faisant le domaine de la serrurerie, ainsi un dépanner toute heures substantier de serrurier paris 92Derniers compétitifs, serrurier paris paris de dix ans d'expérience pour un dépannage rapide

Écrit par : serrurier paris 6 | 06/08/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.