04/06/2008

Madame Bâ

 

Un texte trouvé sur le blog de Quentin m'a donné envie de fouiller à nouveau dans mes photos...

Le voici:

« Qu’est-ce, au fond, qu’une femme ? »
Comme tous les présidents, vous êtes un ogre, vous dévorez vos proies sans leur prêter l’attention suffisante, le rendez-vous suivant vous attend, votre agenda vous persécute, ce n’est pas votre faute, vous manquez de la durée nécessaire. Et pourtant, je le sais, « qu’est-ce qu’une femme ? » est la seule question qui vous intéresse vraiment après « serai-je réélu ? ».
En vous racontant ma vie, je vais vous faire le cadeau de vous répondre.

 

                                                             Car une femme africaine est sept fois une femme :
1. Elle descend en droite ligne de la première d’entre elles, Lucy.
2. Le bas de son ventre excisé et infibulé résume toutes les tortures infligées aux femmes depuis le fond des âges par la meute des hommes.
3. De l’aube jusqu’à la nuit, sans cesse elle travaille tandis que son époux assis sous l’arbre palabre.
4. Plus qu’aucune autre au monde, elle enfante. A croire que son utérus est la meilleure demeure pour la semence masculine.
5. Plus qu’aucune autre au monde, elle jalouse. Sans cesser, bien sûr, de sourire hypocritement à ses rivales concubines.
6. Plus qu’aucune autre au monde, son cul, l’âge venant, atteint des records de circonférence. Déesse souveraine de la graisse, ridiculisant pour toujours les régimes perpétuels de vos maigrelettes compagnes.
7. Plus qu’aucun être humain au monde, les catastrophes l’accablent sans jamais, jamais l’abattre.
La sept fois femme Marguerite vous offre ses secrets.

 

porteuse eala

  


 
    marché pirogue mbkaDe ce continent qu’est la femme, aussi vaste que profond, aussi divers que mystérieux, vos délicieuses Françaises n’habitent qu’une région, la minuscule partie tempérée. Et encore, elles n’en effleurent que la surface bitumée, leurs petits pieds mignons bien calfeutrés dans des escarpins hors de prix.
Si de cet univers infini, vous voulez connaître l’entièreté, de l’Est à l’Ouest et du ciel à l’enfer, suivez une Africaine. Par exemple, Marguerite, épouse Bâ, née Dyumasi.
Elle va maintenant vous entraîner dans son intimité la plus secrète.

Erik Orsenna, Madame Bâ, Fayard/Stock, 2003.
(Madame Bâ dont l’une des vies se termine à Tessalit)

 

 


IMGP0759
 

 

 

 

 

 

 

 

 

pileuse bamanya copie

09:16 Écrit par Marinou dans photos | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : femme africaine, travail de la femme |  Facebook |

Commentaires

Contente d'avoir revu ces photos de femmes surtout avec les commentaires...
Pour les pastels, difficile à te donner des conseils, je ne suis pas experte... mais Eden prend joliment forme!!!
bises

Écrit par : Annie | 16/06/2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour Marie-Noëlle Des mots vérités sous des photos réalités.
Il faut continuer à parler de la femme et surtout de la femme africaine qui me semble-t-il serait bien la seule à pouvoir sauver l'Afrique.
Je suis de tout coeur avec elles.
Bisou Marinou
Yasmina

Écrit par : Yasmina | 05/07/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.