28/03/2009

Slam: Julien Delmaire, poète urbain

-

Poésie urbaine, de proximité, de performance, langage musical, rap a cappella
En anglais, slam signifie "claquer" et "lancer violemment" : on fait donc claquer des textes écrits sans concession.
Le mouvement est né dans un bar jazz de Chicago, sous l’impulsion d’un ouvrier-poète, Marc Smith. Lassé par le côté élitiste des clubs de poésie, il démocratise cet art oral en organisant des tournois où n’importe qui peut monter sur scène et déclamer un texte court et de son cru devant un public devenu juge.

Ce mouvement se développe dans les bars parisiens dans les années 1990.

J'ai découvert Julien Delmaire lors d'une émission sur TV5, il présentait un extrait de son recueil de poésie "Nègres"...J'ai beaucoup apprécié et avais envie de partager cela avec toi.

En cliquant sur le lien, tu pourras entendre plusieurs extraits.

N'oublie pas de mettre la musique de mon blog sur "pause" avant de cliquer sur le lien, le mélange n'est pas forcément harmonieux!!! Clin d'oeil

Julien Delmaire a 30 ans et se consacre pleinement à sa passion : le slam. De cette pratique artistique parfois encore méconnue, il s'est fait un véritable ambassadeur, soucieux d'encourager chacun à s'exprimer librement, à écrire lors d'ateliers, à prendre la parole lors de scènes ouvertes. Un art qui réconcilie avec l'écriture, la prise de parole et qui permet d'exorciser.

http://www.myspace.com/juliendelmaire

delmaire

 

Inspiré par le livre de Michel Benasayag, Julien Delmaire a slammé lors de la présentation du livre au public.

Fruit d’une enquête nationale et nourri de nombreux témoignages, “La Chasse aux enfants”, de Miguel Benasayag, montre que la politique discriminatoire visant les enfants de famille sans papiers scolarisés en France a des effets sur la société française dans son entier, et plus particulièrement sur ses enfants. Il défend l’hypothèse selon laquelle, au-delà de la conscience de chacun, l’engagement au nom de la solidarité relève donc de la possibilité matérielle de vivre ensemble.

Il montre que la politique discriminatoire dont les sans-papiers sont l'objet a des conséquences beaucoup plus profondes qu'il n'y paraît, puisque c'est la société tout entière qui est traumatisée quand elle est amputée de certains de ses membres : les violences faites aux migrants étant des atteintes à ce qu'ils sont et non à ce qu'ils font, elles provoquent de profonds chocs psychologiques.

Tu peux découvrir sa prestation sur la vidéo qui suit:

 

-

 -

Commentaires

Bonsoir Marinou Grâce à ton post, je connais maintenant l'origine du slam, nouvelle forme poétique d'expression orale et dans laquelle se retrouve bon nombre de bloggeurs, car nos blogs expriment en quelque sorte ce nouvel art oratoire, par le texte, tout le monde pouvant s'exprimer en fonction de sa personnalité, de ce qu'il a envie d'exprimer; en plus beaucoup d'informations de qualité circulent et se relayent, une manière très instructive de faire passer des messages d'humanité.Ainsi je découvre Julien Delmaire et son éloquence dans les questions que posent les sans-papiers, c'est en effet un traumatisme psychologique pour tout le monde, nous devons trouver les bonnes solutions pour l'égalité et le respect des hommes de toute provenance, la poésie urbaine je retiens, ça me rappelle les speakers corners de Hide park, chacun a droit à la liberté d'expression dans la dignité...

Écrit par : Michel | 28/03/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour Marinou Ah là, j'ai appris quelque chose. Je ne connaissais pas du tout l'origine du Slam....
J'espère que tu vas mieux Marinou, j'ai demandé de tes nouvelles à Hassan, j'ai aussi essayé de te téléphoner mais je vais réitérer.
Gros bisous
Yasmina

Écrit par : Yasmina | 01/04/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.