21/05/2009

Kadogos, regards

-

Voici mon tableau terminé...

Jamais je n'oublierai le regards de ces kadogos,

Jamais je n'oublierai le regard de Pitié, le bien nommé...

 

Kadogos, regards 21 -05-09 copie

 

"On nous a ordonné de tuer les gens en les forçant à rester dans leurs maisons pendant qu'on y mettait le feu. On a même dû en enterrer certains vivants. Un jour, mes amis et moi avons été contraints par nos commandants à tuer une famille, à découper leurs corps et à les manger… Ma vie est finie. Je n'ai plus aucune raison de vivre. La nuit, je ne peux plus dormir. Je n'arrête pas de penser à ces choses horribles que j'ai vues et faites quand j'étais soldat. "

-

 

 

 

Commentaires

Bonjour Marinou Quelle horreur, quelle tristesse, je n'arrive pas à imaginer ni comprendre. Ton talent t'aide à exterioriser et exprimer ta douleur, moi, je me demande toujours comment prendre du recul et comment continuer à aider l'Afrique.
Amitié
Yasmina

Écrit par : Yasmina | 21/05/2009

Répondre à ce commentaire

bravooooooooooooo Superbe, j'ai été très prise par les regards de tes personnages, on ressent une grandes émotions et l'on ressent la peur ainsi que de la tristesse !
Tableau superbe par la technique et l'émotion qu'il nous apporte.
Bravooooooooooooo!!!!!!

Écrit par : ledocq | 22/05/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour Marinou Merci une fois de plus de partager ton talent avec nous. C'est magnifique ce rendu !
Je ressens moi aussi beaucoup d'émotion en voyant cela.
Amitiés,
Brig

Écrit par : Brigitte | 22/05/2009

Répondre à ce commentaire

Extra-ordinaire ! Fa-bu-leux et tellement criant de vérité !

Toute la peine de l'Afrique est résumée dans ces quelques paires d'yeux !

Continue à conscientiser ! Tu le fais si bien !

Écrit par : Guglielmo | 22/05/2009

Répondre à ce commentaire

Bravo Excellent travail de symbolisation car c'est cela le plus dur Yasmina. C'est de révéler la vérité par une oeuvres criantes de regards. Le face à face avec le public devient alors inévitable. Continues Marinou!

Écrit par : Claude Damien | 22/05/2009

Répondre à ce commentaire

bonjour Félicitation ! super votre site DANY

Écrit par : danielle | 23/05/2009

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Marinou Magnifique travail, j'en ressens des frissons tellement les yeux de ces malheureux crient leur désespoir de toutes ces horreurs injustes.
Ton texte est dur et pourtant c'est bel et bien la vérité.
Combien de soldats vivent avec ce cauchemar jour et nuit. Bravo Marinou

Écrit par : Michel | 23/05/2009

Répondre à ce commentaire

Epoustouflant... Quelle belle mise en valeur de ces regards désespérés...
ton tableau me plait beaucoup!

Écrit par : Annie | 25/05/2009

Répondre à ce commentaire

Il y a autant d'étonnement que de reproche et de colère dans ces visages. Je suppose que c'est l'expression de toute victime face à son agresseur. Quant aux atrocités commises par les soldats, ils auraient mieux fait de tuer leurs supérieurs ; ils n'auraient pas mauvaise conscience maintenant.

Écrit par : Ben | 01/06/2009

Répondre à ce commentaire

de la curiosité à l'envoutement je "passais" par là..par ton site, histoire de te retrouver un peu..Il y a si longtemps que je ne t'ai vue..et ..je me suis laissé prendre dans les filets des émotions que tu laisses si bien sourdre de tes oeuvres... quel bond en avant aussi dans la technique... c'est un bonheur, chère Marinou de s'égarer sur ton site à l'ambiance et aux couleurs africaines. Bonne journée et bravo. bisousbulles chaleureux.

Écrit par : Marianne | 09/06/2009

Répondre à ce commentaire

surprenant l'émotion est bien présente,
j'aime toujours autant tes tableaux..!
je t'embrasse ma marraine et te tel bien vite!

Écrit par : julie | 16/06/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.