16/08/2009

SOLIDARITY

J'ai rencontré Yasmina et SOLIDARITY sur les blogs....et entre les blogs....

solidarity4

J'ai apprécié leur action et aimerait partager avec vous cette rencontre.

Ayant vécu au Congo, je partage ce souci des femmes congolaises de bâtir un Congo solidaire...

solidarity1

SolidaritY est un mouvement de citoyens né sur le net fin 2007.
 
En 2008 l'association SolidaritY a été très active en Belgique en aidant des sans-papiers, des sans-abris, une famille de six enfants dont la maison a brulé, et bien d'autres personnes en difficulté.
 
Toujours en 2008, SolidaritY a été le moteur de la création d'un four-à-pain à Kinshasa.
La convention fût signée entre le groupe de femmes congolaises AFEBAF et SolidaritY pour construire un four et y inviter les femmes congolaises en difficulté à y faire leur pain elles-mêmes.  L'objectif étant double, d'une part faire du pain, pétrir, la pâte ensemble, la modeler sur une grande table centrale autour de laquelle les discussions et les échanges peuvent se produire et continuer autour de thèmes spécifiques (santé, sida, budget-famille, enfants etc...) le tout pendant que les pains cuisent et embaument l'air de cette bonne odeur chaude qui ouvre l'appétit du corps, du coeur et de l'esprit.

solidarity3

slidarity2

 
Vous pouvez suivre les étapes de la mise en place du four-à-pain sur Couleurs d'aurore, l'inauguration devrait se faire à la fin du mois d'août.
 
Mais.... déjà d'autres fours-à-pain sont en "projets" , car SolidaritY a l'opportunité de présenter les plans d'action de chacun d'eux pour obtenir une subvention pour leur réalisation.
 
Cela prend beaucoup de temps et de travail pour préparer ces plans d'actions et je m'investis personnellement beaucoup, c'est simple, je ne fais plus que cela en dehors de mon travail.
 
Les subventions ne seront pas suffisantes, il faudra ajouter des fonds propres à SolidaritY et pour ce faire, nous voudrions organiser un grand souper pour  fêter ensemble le deuxième anniversaire de SolidaritY fin Janvier 2010.
 
Rappelez-vous le souper du premier anniversaire de SolidaritY j'avais organisé le tout, toute seule et heureusement que quelques dames superbes dont Majo, Isabelle, Hamida, Marie-Paule, Paule, Brigitte,  et d'autres dont j'oublie le nom ont pris les choses en main sinon cela aurait été le chaos.
 
Cette année, comme vous me l'avez toute conseillé, il faut se préparer, il faut un comité d'organisation et le but de cette lettre est de vous demander votre aide dans un ou l'autre domaine :
 
1. Du comité d'organisation ( septembre-octobre-novembre-décembre)
    (réunion 1/mois en soirée ou dimanche après midi)
2. Du comité de récolte de fonds (amener d'autres citoyens à s'inscrire et participer au souper en janvier 2010)
3. Participer par votre présence au souper du deuxième anniversaire (janvier 2009)
4. Verser 36 euros par an ou 3 euros par mois par solidarité sans participation active
    (SolidaritY -363-0251866-94- Bld Léopold III N1 Bruxelles - mention FOUR A PAIN -Afrique)
 
Vous pouvez répondre en copiant la phrase et son numéro afin que je fasse l'inventaire de nos forces et que j'organise les rencontres de comité et la liste des participants au souper. Un second courrier suivra le mois prochain pour vous informer.
 
J'espère que nous serons en grand nombre dans les quatre points.
 
Aidons les femmes dans leur pays, soyons solidaires, aidons les à se prendre en main chez elles !
 
Merci
Pour  SolidaritY group
Yasmina Vanalme

 
http://couleuraurore.skynetblogs.be/category/1558283/1/D-+Four-%E0-pain+I-++RDCongo

Commentaires

Les premières fois où j'ai entendu dire que le SIDA est un virus fabriqué pour réduire des populations subrepticement, j'ai cru que c'était de la science-fiction et du James Bond. Mais maintenant, vu l'énorme diffusion de cette maladie en Afrique, même chez des jeunes n'ayant jamais eu de rapports sexuels ni de transfusion sanguine, je soupçonne que ça pourrait bien être vrai.

Un docteur que je connais va régulièrement faire de la médecine bénévole en Afrique subsaharienne. Il témoigne qu'on injecte des pseudo vaccins à des femmes, mais qu'il s'agit en réalité de doses massives d'hormones qui les rendent stériles ou les font avorter. L'effet secondaire est une dépression permanente. C'est l'effet qu'on voudrait d'une arme.

En tout cas la disproportion des cas de SIDA en Afrique est très suspecte. Le scandale du sang contaminé par le SIDA en France, et injecté en connaissance de cause à des hémophiles, serait une attaque eugéniste. C'est plausible vu que les coupables ne furent pas condamnés; si on récompense leur acte en les laissant libres, c'est que ses conséquences étaient voulues.

Il faut sans doute se méfier du vaccin contre le H1N1; un tiers des infirmières anglaises le refusent car elles s'en méfient, ou du moins le considèrent pas encore au point.

Écrit par : Ben | 19/08/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour Marinou Le commentaire que je lis au dessus du mien fait froid dans le dos, mais tout est possible, on n'imagine pas ce que trame les grands face à ce monde qui vacille. Notre petit four-à-pain a l'air bien ridicule par rapport à tout cela, mais il faut avancer pas à pas. Aujourd'hui j'espère avoir les photos d'Annie et j'en profite pour te remercier de ta belle participation à ce projet. Mille mercis. Yasmina

Écrit par : Yasmina | 23/08/2009

Répondre à ce commentaire

coucou bonsoir marraine,
pour te faire un petit coucou!
et te souhaiter de passer un bon we!
je t'embrasse fort!
julie

Écrit par : julie | 10/10/2009

Répondre à ce commentaire

ouffffffff Je croyait etre la seule a penser cela heureuse de voir que je suis pas seule pour le sida et que dire pour les autres virus???Avec mes connaissances en milieu médical le h1n1 ?????????un controle de population peut-etre????DANYxxx

Écrit par : Danielle | 12/10/2009

Répondre à ce commentaire

Avec un peu de peinture... Ce serait plus toi, non ? Je sais qu'il y a des choses qui mûrissent... C'est bien , mais ne les laisse pas devenir blettes !

Écrit par : Guglielmo | 12/10/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.