24/07/2008

Henriette...fin

 

HENRIETTE 08-2008 web

 

L'Afrique

les dés sont pipés
l'Afrique s'enfonce dans l'isolement
elle tente de déjouer la fatalité
de tirer son épingle du jeu
en vain elle crie
fait résonner les tam-tams
il n'y a plus personne pour l'aider
elle sombre dans l'oubli
il n'y a pas d'oreilles
pour l'écouter

l'Occident lui tourne le dos
dans sa solitude elle a peur
elle se munit de charmes
elle se protège des maléfices
du mauvais oeil
de celui qui voit dans le noir
qui lui veut du mal
elle est envahie
par le sida anthropophage
qui laisse ses mille vautours
faire leur ravage
ses femmes accouchent contaminées
ses enfants naissent malades
meurent comme des mouches
elle perd foi dans ses guérisseurs
pour conjurer l'envoûtement
elle se munit de fétiches
brûle ses sorciers
sur la place publique

elle ne parvient pas à se libérer
de ses dictateurs sanguinaires
qui ont vendu ses biens les plus précieux
pour une bouchée de pain
les marchands sont repartis
sans lui donner un coup de main
leurs besaces bien remplies
les grandes puissances
l'obligent à courber l'échine
elle se met à genoux pour demander pitié
le ventre vide
ses populations silencieuses
vivent dans la misère
les yeux exorbités
l'harmattan qui crache le feu
souffle du désert
l'Afrique retient avec grand peine
sa rage et sa colère
ici et là meurtrières et fratricides
éclatent des guerres

elle fixe sur nous son visage livide
elle nous regarde d'un oeil hagard
elle se demande effarée
si nous viendrons à son secours
si nous partageons la même terre
si nous sommes tous du même lignage
si nous sommes tous frères
si nous sommes unis
dans une même humanité

1998 Yves Brillon

22/07/2008

Ecce Homo

 -

Pendant que ma toile ou plutôt mon carton se repose et sèche ....Je joue avec les pastels...

Je me sens plus à l'aise, je l'avoue...

Voici le dernier ...signé et encadré!!!

                                                                

Ecce Homo 24-07-08

 

Tout être, même une simple apparence, le moindre signe sensible,

est doué d'une force singulière.

Il reste que l'homme, surtout l'homme vivant,

est doué de ce privilège d'avoir la force la plus active,

la plus dynamique.

Alassane Ndaw

-

22/06/2008

Eden....

 

"Ah que tu me foudroies de tes éclairs jumeaux

Formidable douceur de leur rugit

Délice inexorable de leurs griffes !"

(Léopold Sédar Senghor - Nocturnes, p. 199)

Eden2 22-06-08 copie

 

26/05/2008

Pastorale....Fin

 

 

peuhl et vaches encadré copie


 

Il le nourrit de silence.

 

Il espère,

 

Que chaque pli d'un silence éternel,

 

En se posant sur lui comme le sable,

Aggravera son immortalité.

Yves Bonnefoy, "Hier criant désert"

17/05/2008

Leila

 

Après moult hésitations, j'ai décidé d'encadrer celle qui fut la première fille issue de ma rencontre avec les pastels et le carton...et Claude Damien, son père spirituel...Clin d'oeil

Comme dit Fanette: "comme cela tu peux voir ton évolution!!!"

Je ne peux pas la renier quand même!

Voici Leila, elle date du mois d'octobre 2007, la naissanced'une passion...

 

Leila copie

07/05/2008

Enfance meurtrie

               

                  -

                                          Ne pars pas mon chagrin

Tant que périront ces enfants

Sous le déferlement des crachats, de leurs fusils

Ne taris pas ma larme

Tant que pleurera cette mère

Sur ses morts escortés

Ne te tais pas ma voix

Tant que voleront les éclats

De leurs bombes atomiques

 Clémentine Faik Nzuji

                                                                                       

 

Petit soldat mai 09 copie

 

 

 

Chair à canon dans les conflits armés, les Kadogos sont aussi démineurs, espions, porteurs, esclaves sexuels, gardiens des exploitations de pétrole ou de diamants finançant les rébellions d'Afrique et d’ailleurs

-

02/05/2008

Kadogos 11-2007

 -

                                        Tu es homme, ce soir!

                                       

                                        Tu es homme, mon fils!

                                       

                                        Par ta chair meurtrie

                                        Par ton sang versé

                                        Par ton regard froid

                                        Par ta cuisse immobile.

                                        Tu es homme, mon fils!

                                        Par la lame tranchante

                                        Par ton sexe éprouvé

                                        Par ta peur refoulée

                                   Par la terre de tes Ancêtres,

                                       

                                        Tu es homme, mon fils!  

                                                                                   -

                                              Annette M baye

                                                             -

Kadogos 11-2007 copie

-

29/04/2008

Méditation

 

                                       Écoute plus souvent
                                       Les Choses que les Êtres
                                       La Voix du Feu s'entend,
                                       Entends la Voix de l'Eau.
                                       Écoute dans le Vent
                                       Le Buisson en sanglots :
                                       C'est le Souffle des Ancêtres morts,
                                       Qui ne sont pas partis
                                       Qui ne sont pas sous la Terre
                                       Qui ne sont pas morts.

                                                                                                

                                                                                         Birago Diop

                                                                                         (1906-1989)

 

Méditation copie